Agression et autodéfense

(sur Matthieu 5, 38-48)


Le Christ m’ouvre à vivre en disciple de la réconciliation ;
tendre l’autre joue, c’est renoncer à venger l’humiliation,
essayer de créer un dialogue avec l’offenseur ;
si sa violence continue, j’ai le droit d’être mon défenseur.

Frank Widro