Boutique

Abonnez-vous

Choisissez le format qui vous convient:

» Cliquez ici

Don en ligne

Je désire faire un don
à l’œuvre de la Revue
Sainte Anne

» En savoir plus

Infolettre

Recevez les dernières nouvelles par courriel!

Faveurs obtenues


« Le couple n’avait pas d’enfants »

Une dame de Loretteville était mariée depuis 10 ans et le couple n’avait pas d’enfants. Elle est venue en pèlerinage à Sainte-Anne-de-Beaupré et est allée au sacrement de la Réconciliation. Elle parle au prêtre du désir qu’elle a d’avoir un enfant. Il lui conseille de se rendre au bureau de bénédictions et demander une bénédiction spéciale. Dix jours plus tard, elle est enceinte.


« J’ai été guérie à la consécration »

Une dame de Saint-Gédéon est guérie du zona, qui affecte son oeil droit. «Depuis juillet, je demandais au Seigneur de me guérir de mon zona. Je disais au Seigneur: « Dis seulement une parole et je serai guérie. » J’ai été guérie à la consécration. Toute la journée, j’ai remercié le Seigneur en répétant « Dis seulement une parole et je serai guérie. » Ce dimanche là, j’ai pu aller distribuer la communion, car mon oeil brûlait moins. Auparavant, l’oeil voulait me sortir de la tête et brûlait comme du feu. Ma vision est revenue comme elle l’était auparavant. »


« C’est sainte Anne, qui m’a guérie »

Il y a deux ans, une dame de l’île de La Réunion vient en pèlerinage à Sainte-Anne-de-Beaupré. Elle souffrait d’une démangeaison dans les mains qui durait depuis quelque temps. Elle se recommande à la bonne sainte et, trois mois plus tard, il n’y a plus rien. « Je suis sûre que c’est sainte Anne, qui m’a guérie. » Elle vient remercier deux ans plus tard, en un nouveau pèlerinage.


« Il est condamné par les médecins »

Une dame de Montréal-Nord vient prier au Sanctuaire pour son fils de 14 ans; il est condamné par les médecins, par suite de troubles cardiaques inguérissables. Ils ont averti la mère que la mort surviendrait à brève échéance. À la fin d’avril 2007, elle retourne à l’hôpital avec son fils; tous les symptômes sont disparus et elle appelle au Sanctuaire pour remercier.


« Un ami m’a donné de l’eau bénite »

J’ai 70 ans et je commence ma cinquième année de guérison pour cancer de la gorge. Un ami m’a donné de l’eau bénite et de l’huile de sainte Anne. Je les ai utilisés pour un gros bouton que j’avais sur la paupière et qui entravait ma vision. Après deux semaines, le bouton était disparu; il y a déjà deux ans que cela est survenu. Dernièrement, j’ai été hospitalisé pour douleurs de l’estomac et on m’a enlevé le colon et je porte un sac. J’ai utilisé l’huile de sainte Anne, alors que j’étais hospitalisé et on n’a trouvé aucune trace de cancer. [Aucune identification de lieu]


« elle craint de perdre l’enfant »

Il y a des années, une dame de la Rive Sud attend un «autre bébé», mais la grossesse est difficile et elle craint de perdre l’enfant. Elle dit à son mari: «Va à Sainte Anne-de-Beaupré et dis à la Bonne Sainte Anne qu’elle me garde cet enfant.» Quelques jours plus tard, tout est redevenu normal. L’enfant attendu est un garçon et il devient prêtre. Il est comme lié à la Bonne Sainte Anne et vient la visiter plusieurs fois par année.»


« C’est un miracle »

Une dame de Saint-Jean-de-Dieu, Rivière-du-Loup est hospitalisée neuf jours à l’Hôtel-Dieu de Québec et trois mois à l’hôpital de Rivière-du-Loup. Sa maladie débute par des vomissements et il se forme ensuite un trou près du poumon et elle ne peut plus s’alimenter. Elle a trois drains sur le côté droit et un autre sur l’abdomen et fait de l’eau sur les poumons. Le médecin lui dit que  « c’est un miracle» d’avoir passé à travers tout cela.» Aujourd’hui, elle est retournée à la Résidence Merveille de Rivière-du-Loup. « Je vous demande de faire mettre dans la Revue Sainte-Anne cette guérison: c’est un miracle de sainte Anne. »

Haut de page