Boutique

Abonnez-vous

Choisissez le format qui vous convient:

» Cliquez ici

Don en ligne

Je désire faire un don au Sanctuaire Sainte-Anne-de-Beaupré dont la Revue est l'une des œuvres.

» En savoir plus

Infolettre

Recevez les dernières nouvelles par courriel!

Basilique
Sainte-Anne

Découvrez les secrets
de la Basilique
sur le site officiel.

» Voir le site Internet

Accueil

Bienvenue!

Nous comptons environ 25 000 abonnés pour la version francophone qui est tirée à 10 exemplaires par année et environ 10 000 abonnés pour la version anglophone, qui elle, sort 6 fois par année. Depuis ses origines en 1861, la Revue alors appelée « La Gazette des campagnes », puis renommée « La Gazette des Familles » en 1869, se veut encore un outil privilégié d’évangélisation pour la croissance humaine et spirituelle des familles. Elle s’adresse à toute personne qui souhaite mieux connaître sa foi catholique pour mieux la nommer et mieux en vivre.

Ce mois-ci

Éditorial

La façon dont on prie


Je prie, vous priez, ils prient… tout le monde qui prie le fait de manière unique, différente. Certains prient en méditant, d’autres, en récitant des prières apprises; certains prient le chapelet et d’autres font « la conversation ». Selon moi, il n’existe pas une seule et unique façon de prier. La prière, d’après ma définition personnelle, est un dialogue du cœur, spontané ou réfléchi, qu’on adresse à Dieu et/ou à son entourage. Pour moi, la beauté de la prière réside dans ce mot « dialogue », ce qui sous-entend qu’on échange, qu’on attend la réponse de l’autre, qu’on la reçoit. On peut aussi la défier, la critiquer, la refuser cette réponse. On peut la négocier, en être heureux ou carrément insatisfait. Oui, on a le droit de ne pas être d’accord avec Dieu et on a le droit de le lui exprimer. Je me souviens, lors du combat de ma fille contre le cancer, avoir avoué à un ami prêtre que je refusais de prier, que j’étais en maudit contre Dieu et que je le lui disais. Il m’a répondu : « Même en maudit, tu pries… tu dialogues avec Dieu, tu lui parles, tu reconnais sa présence. Dieu n’a pas besoin que tu sois toujours toute douce et d’accord avec tout, mais il a besoin que tu ne renies pas le lien qui vous unit ». Je crois bien que c’est à compter de ce jour-là que ma façon de prier est devenue plus naturelle, plus instinctive. (…)

» Voir l'éditorial


Ce mois-ci

Pierre par pierre

« Récemment, raconte Florence, mon mari, à peine entré de son travail, est reparti aussitôt s’amuser avec ses amis. Je me suis fâchée, mais il est sorti quand même. Je sentais bien que cette attitude ne mènerait nulle part, mais la colère m’avait emportée. Après avoir pris conscience de mon comportement autoritaire, j’ai tout arrêté pour gérer mes émotions et déloger l’hostilité qui m’habitait en faisant des exercices. Une fois calmée, en attendant que mon mari revienne, je me suis intériorisée afin de trouver un moyen pour renouer avec lui. Quand il est revenu, je lui ai proposé doucement de prendre un temps de réflexion ensemble. Bien sûr, ce changement de ton de ma part a incité davantage mon mari à rester ouvert. J’ai reconnu humblement mon tort et nous avons ensuite dialogué. Ces retrouvailles dans le calme nous ont permis de trouver des solutions pour régler notre différend. De mon côté, je lui ai fait comprendre que je ne voulais pas le priver de rencontrer ses amis, mais que j’avais besoin de sa présence pour m’accompagner à l’heure du repas. Pour sa part, il disait comprendre et être disposé à revoir sa manière de faire. À son tour, il s’est excusé d’avoir répliqué aussi brusquement. Ce temps d’échange nous a permis de se réconcilier et de faire un autre pas sur le chemin de la paix. » (…) 

» Voir le dossier

Blogue

Père Jean-Luc Tremblay CSsR
15 novembre 2009

Thème: les nouveaux « courants religieux » communément appelés « sectes », « nouvelles religions », etc.

» Voir le billet

L’évangile
du dimanche en poème

L’oraison et mon Je
(sur Marc 1, 1-8)

» Voir le poème


Abonnez-vous
au format électronique!

Cette façon de vous abonner vous permet à la fois d’économiser et de prendre le tournant vert! Vous recevrez votre exemplaire électronique cinq jours avant le mois de parution.    

» Abonnez-vous!         » Voir un exemple!